La chirurgie ambulatoire et le PAEPS, qu'est ce que c'est?

 

La chirurgie ambulatoire est une hospitalisation d’une durée inférieure à 12 heures avec sortie au plus tard le soir de l’intervention. En pratique , la durée peut aller de 2 à 12 heures selon la nécessité de la surveillance post-opératoire.

L’intérêt est de ne pas dormir à la clinique mais pour cela il est nécessaire de bien préparer l’hospitalisation pour limiter les complications post-opératoires.

Le PAEPS ou Processus Amélioré et Education du Parcours de Soin a été mis en place à la Polyclinique du Bordeaux Tondu par le Dr Valérie Lafontan, chirurgien orthopédiste spécialisée dans le genou et la hanche dans la continuité du principe du RRAC, Récupération Rapide Après Chirurgie.

Cette prise en charge spécifique privilégie une information et une surveillance pré et post opératoire adaptée à chaque patient au travers de:

- réunions d'information hebdomadaires avec l'infirmière coordinatrice, Céline Cantelaube et les professionnels de santé qui vous accompagneront autour de votre intervention (kinésithérapeute, podologue, anesthésiste, chirurgien),

- des informations et des questionnaires de suivi grâce au logiciel e fitback que vous pourrez utiliser sur votre smartphone, I Pad ou ordinateur.

Le principe du PAEPS ne signifie pas ambulatoire: la démarche s'adresse parfaitement aux patients hospitailsés et en général diminue la durée d'hospitalisation.

https://vimeo.com/173738269 (site Nouvelle clinique Bordeaux Tondu)

Qui est concerné?

Pour la Haute Autorité de Santé, ce n’est pas l’acte qui est ambulatoire, mais le patient.

La première condition est de souhaiter ce type de prise en charge après discussion du pour et du contre avec votre chirurgien et anesthésiste. L’angoisse, la non compréhension des recommandations opératoires sont des contre indications.

Les informations par le PAEPS diminuent l'inquiétude péri opératoire et permettent d'augmenter la prise en charge en ambulatoire.

Il est recommandé d’avoir une personne accompagnante le soir et la nuit de l’intervention. Cette personne sera informée des modalités pratiques en cas de complications. La personne accompagnante peut être de la famille ou un professionnel. Elle doit être majeure et capable de comprendre les recommandations post opératoires.

La distance peut être une limite : il faut que vous puissiez joindre un service d’urgence en cas de complications si vous habitez loin de la clinique.

L’âge : la seule limite est basse pour les nourrissons d’âge inférieur à 3 mois. Les personnes âgées au contraire peuvent bénéficier du retour au domicile ou à la maison de retraite moins traumatisant sur le plan des repères.

L’état général : seul un état général instable contre indique l’ambulatoire.

La prise en charge PAEPS intègre l'accessibilité à une infirmière 24h/24H , Céline Cantelaube au 05 56 00 2655 ou l'infirmière de nuit de la clinique au 05 56 56 07 14. L'infirmière orientera vers le chirurgien selon la gravité de la situation (critères selon la réponse du questionnaire e fitback). En cas d'inaccessibilité à l'infirmière (des problèmes techniques peuvent arriver parfois), le recours au 15 peut être nécessaire en cas de gravité ou n'hésitez pas à appeler votre médecin traitant.

 

Pourquoi ne pas dormir à la clinique?

Le domicile est souvent plus confortable que la chambre à la clinique.

Parfois, il faut s’organiser pour aménager un lit au rez de chaussé du fait des difficultés de déambulation après la chirurgie du pied ou de la cheville. Dans certains cas, les difficultés d’aménagement ou les conditions d’hygiène peuvent conduire le chirurgien à refuser l’ambulatoire.

La douleur est atténuée si le stress est contrôlé. Le cadre rassurant du domicile, la possibilité d’écouter de la musique d’ambiance, un entourage attentionné participent à cette gestion de la douleur.

 

Préparer l'intervention.

L’ambulatoire se prépare encore plus qu’une hospitalisation classique:

L'épilation se fera 5 jours avant l'intervention à la crème épilatoire si possible. La zone à préparer vous sera expliquée lors de la réunion PAEPS.

La veille et le matin, il faut faire une douche pré opératoire au savon doux  pour limiter le risque d’infection (bétadine ou Hibiscrub en cas d'obésité  uniquement si IMC >35). Le shampoing ne sera réalisé que la veille, pas le matin.

Il faut aussi penser à préparer tous les documents obligatoires pour l’intervention : le passeport ambulatoire, les radiographies et autres examens (IRM, scanner, scintigraphie), la prise en charge, documents d'identité, Carte Vitale et carte Mutuelle. 

N'oubliez pas le matériel nécessaire pour la période post opératoire selon les recommandations du chirurgien: cannes anglaises, chaussures Sober, chausson Igloo, pack de glace, attelles ou botte de marche,...

N'oubliez pas vos médicaments prescrits par le chirurgien surtout si vous devez faire un long trajet pour rentrer à votre domicile: vous serez bien heureux de les avoir en cas de réveil de la douleur sur le trajet.

Il est obligatoire d’enlever tous les bijoux, montre, piercing, boucles d’oreille, vernis à ongle.

Le jour même, il est important de partir à l’heure car si vous arrivez en retard, le programme du bloc opératoire va être perturbé et toute l’organisation que demande cette activité.

De plus, il n’est pas bon de se faire opérer dans le stress lié au retard.

Le jeun moderne autorise de prendre une boisson sucrée sans pulpe jusqu'à 2 heures avant l'intervention (jus de raisin par exemple). L'intérêt est de limiter le risque de malaise lié au jeun qui peut conduire à une hospitalisation non prévue.

N'hésitez pas à regarder la vidéo sur le PAEPS sur le site de la Polyclinique de Bordeaux-Tondu.

Prévoir le retour au domicile (ou chez un proche)

Le chirurgien ou l’anesthésiste vous feront les ordonnances de médicament et soins post-opératoires (pansement, piqures contre la phlébite si nécessaire) pour que vous puissiez les prévoir avant l’intervention. Il est toujours périlleux de chercher une pharmacie en sortie d’hospitalisation avec un patient qui vient d’être opéré et qui ne souhaite que rentrer au plus vite au domicile.

La personne accompagnante devra prévoir les aménagements adaptés à votre handicap : il est important de bien en discuter avant avec votre chirurgien ou la secrétaire.

Que faire en cas de complications?

Une procédure écrite vous sera remise.

Votre médecin traitant sera informé après la consultation pré opératoire que vous serez opéré(e) en ambulatoire.

A la sortie de la clinique, le compte rendu opératoire et une lettre pour votre médecin traitant vous sera remise. Votre médecin traitant est votre référent aux heures ouvrables.

La nuit ou si votre médecin traitant n’est pas joignable, le numéro de téléphone pour joindre une personne de la clinique habilitée à répondre à vos questions et à vous diriger en cas de nécessité est le 05 56 56 07 14.

La clinique du Tondu comporte un Service d'Accueil et de Soin (SAS) qui peut répondre en cas d'urgence aux heures ouvrables. Un médecin vous prendra en charge dans les meilleurs délais.

Le service du SAMU, le 15  reste la référence en cas d’urgence grave.